Le Parrain


Rencontre avec notre parrain, M. Didier Fischer.

La 54ème édition de la Fête des Vendanges de Russin a l'honneur d'avoir comme parrain, M. Didier Fischer, président du Servette Football Club.

Nous avons rencontré le Président du Servette, entrepreneur genevois émérite et modeste, afin de faire plus ample connaissance.

 Son parcours

DF :        Originaire de Genève, je suis avant tout proche de la campagne. J’ai fait mon apprentissage d’agriculteur/viticulteur à Vernier. Cela m’a donné le goût des métiers de la terre, qui me rappellent tout simplement les gens qui y vivent. Ce métier m’a également appris l’indépendance qui par la suite a motivé ma volonté d’entreprendre.

                J’ai fait l’école d’agriculture de Marcelin/Morges, puis ai poursuivi mes études pour finir Ingénieur agronome. Pendant 30 ans j’ai travaillé dans l’agroalimentaire. Aujourd’hui je suis Administrateur délégué d’Onet Suisse SA, entreprise multi services et techniques.

                A côté de cette activité, je suis également membre de divers conseils d’administration, président du Servette Football Club et engagé auprès d’associations caritatives.

                Mon emploi du temps est bien rempli, et j’ai la chance d’avoir le soutien sans faille de ma famille.

La présidence du Servette Football club

DF :        Dans les années 70, je me rendais aux Charmilles pour y voir jouer le Servette, je suis un fan de la première heure. Ensuite, fruit du hasard, mon fils a pratiqué le rugby et je me suis intéressé à ce sport.  Au gré de rencontres, je me suis retrouvé engagé dans le projet du Servette Rugby Club de Genève, Club engagé dans le championnat français. Dans ce cadre, nous avions approché le Servette Football Club afin de mutualiser certaines tâches, notamment administratives. Lorsque le Club de football s’est retrouvé en difficulté, un groupe de mécènes s’est approché de moi pour que j’en prenne la Présidence.

                Après avoir consulté ma famille, j’ai accepté de relever ce défi, pour trois raisons principales. Premièrement, pour défendre la marque de Genève, à laquelle Servette est intimement liée, deuxièmement pour pérenniser l’académie de football et troisièmement pour soutenir la culture populaire du football qui amène chaque weekend 50'000 genevois autour des terrains de football du canton.

Ses objectifs en tant que président du Servette Football club

DF :        Pour moi, ils sont de trois niveaux :

Sur le fonctionnement : le club ne doit pas être celui d’une seule personne mais être celui d’une équipe compétente, ambitieuse et engagée..

Sur le plan sportif : il faut retrouver l’élite, soit la Super League et s’installer durablement dans la première moitié de tableau. Cela prendra le temps qu’il faut, sans précipitation mais à nouveau, avec compétence, ambition et engagement.

Sur le plan genevois : asseoir la crédibilité du projet, accueillir les partenaires économiques qui défendent les mêmes valeurs pour Genève, retrouver un engouement populaire en offrant un spectacle de qualité sur le terrain.

Comment éviter les déboires passés du Servette

DF :        Tout d’abord, il faut que le projet soit ambitieux et réaliste ; cela n’est pas contradictoire mais implique que les personnes qui dirigent ce Club sont compétentes, ambitieuses et engagées. Ensuite il faut un bon partage des responsabilités et une confiance dans les personnes avec qui on travaille.

Pour rester crédible et orienté dans la bonne direction, il faut éviter les investisseurs qui recherchent leur intérêt avant celui du Club. Le Servette Football Club appartient à une fondation. Donc si des gens veulent soutenir le club, ils peuvent le faire au travers la fondation en faisant confiance à son Conseil et non en échange d’actions. Ils peuvent également le faire au travers de sponsoring avec de la visibilité en retour et des avantages d’hospitalité.

Sous forme d’une Association indépendante se trouve l’académie pour la formation des jeunes. C’est ainsi que je compte garantir la pérennité de ce Club.

Que représente le fait d’être le parrain de la fête des vendanges

DF :        Il s’agit d’un immense honneur pour moi, j’ai beaucoup d’estime pour cette fête, qui est pour moi la plus belle fête rurale à Genève. J’apprécie particulièrement son dynamisme et sa simplicité.

J’ai découvert la dégustation du vin lors de mon apprentissage à Marcelin sur Morges et très vite, je me suis passionné à identifier les différentes caractéristiques organoleptiques du vin. J’ai un rapport émotionnel et affectif avec ce produit. Comme j’aime le dire, le vin est le produit le plus convivial de notre terroir, il se prête à la rencontre, au partage et à l’échange.

Dans cette même optique, je suis membre de l’académie du Cep, confrérie d’amateur de ce breuvage, et ami du Grand Maître Jacques Jeannerat.

one-fm

russin

raiffeisen

swisswine banniere

sig